Histoire d’Internet. Première partie : les prémices de la création en pleines tensions nucléaires

15/5/20

Actualités

Nous utilisons presque tous aujourd’hui Internet, qui est un outil qui nous semble banal tant il peut être quotidien. Mais comment est-il né? C’est ce que nous allons tâcher de vous expliquer au sein de plusieurs articles qui vont décomposer l’histoire d’Internet de sa création à nos jours.

Commençons tout d’abord par définir ce qu’est Internet. Vous qui l’utilisez, sauriez-vous le définir précisément? Il s’agit en réalité de la mise en réseau de nombreux ordinateurs à travers le monde, via un enchevêtrement de réseaux (partez du principe que les réseaux sont en quelque sorte en réseau entre eux). Les usages sont multiples : communiquer, transférer des données, travailler à distance, discuter, publier des informations... C’est bel et bien la notion de réseau(x) et de distance qui est importante ici, dans l’histoire d’Internet.

Remontons le temps jusqu’en 1957. Cela fait un peu plus de dix ans que la Seconde Guerre mondiale s’est achevée mais le monde fait face à un nouveau conflit, indirect cette fois-ci. Les États-Unis et l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques (U.R.S.S.) sont alors les deux grandes puissances mondiales. Leurs deux modèles s’opposent : le capitalisme et le libéralisme du côté américain face au communisme et au socialisme de l’U.R.S.S.. L’affrontement sera toujours indirect, aucune guerre ne se déclarant directement entre les deux puissances (d’où le nom de Guerre Froide). Cependant, cela ne les empêche pas de s’affronter, que ce soit militairement par leurs alliés respectifs (les Américains qui s’engagent dans la guerre de Corée par exemple) mais aussi technologiquement. C’est l’aspect technologique qui va nous intéresser ici.

Le 4 octobre 1957 est une date cruciale. L’URSS est la première des deux puissances à placer en orbite un satellite artificiel dans l’espace : Spoutnik. C’est là le début de ce que les historiens de l’époque contemporaine vont appeler l’ère spatiale, mais aussi celui d’une très grande concurrence technologique américano-soviétique.

Les États-Unis se sentent dépassés face à cette avancée technologique. Leur réponse est immédiate avec la création de l’A.R.P.A. (Advanced Research Projects Agency). Cette agence est reliée au Département de la Défense. Des scientifiques y travaillent sur des inventions technologiques qui pourraient profiter à l’armée américaine.

En 1962 a lieu la crise des missiles de Cuba. L’U.R.S.S. pointe depuis Cuba (allié soviétique donc) des missiles nucléaires en direction des États-Unis. La tension est maximale durant les 12 jours que dure cette crise. Le monde entier est persuadé de l’arrivée imminente d’une Troisième Guerre mondiale. Face à cette escalade du nucléaire, l’US Air Force fait appel à un groupe de R.A.N.D. (Research ANd Development). Il leur est demandé d’orienter leurs recherches en direction d’un réseau qui pourrait survivre à une attaque nucléaire. Car si les États-Unis subissaient une attaque, il était hors de question de ne pouvoir riposter en direction de l’ennemi soviétique.

Une solution est trouvée. Il s’agit d’un système décentralisé qui permet au réseau de continuer à fonctionner si des machines sont touchées. C’est là l’idée de Paul Baran, qui a imaginé un système dans lequel chaque machine n’irait pas chercher systématiquement le centre du réseau mais plutôt le chemin le plus court existant vers celle qu’elle cherche à contacter. Nous avons là un schéma de mise en réseaux de machines : en effet, elles sont indépendantes les unes des autres, n’ont pas besoin des autres pour fonctionner, mais sont toutefois en relation ensemble.

Ce projet est refusé par les militaires après avoir été examiné. Il ressortira cependant six ans plus tard (en 1969) sous le nom de l’Arpanet, véritable ancêtre de notre Internet. C’est ce que nous verrons dans la suite de ces articles sur l’Histoire d’Internet.

Précédent
Suivant