Le monde du numérique en deuil après le décès de Lee Kun-hee

27/10/20

Actualités

Lee Kun-hee a été l’un des hommes les plus importants du numérique au XXIe siècle. L’internationalisation de Samsung est en grande partie liée à son talent d’homme d’affaires et à toute son implication au sein de la firme coréenne. Dressons-en ici un portrait posthume.

Lee Kun-hee est décédé le dimanche 25 octobre 2020 en présence de sa famille au centre médical Samsung, à Séoul. Il a été plongé dans le coma en 2014 à la suite d’une suite cardiaque. L’entreprise Samsung lui est extrêmement reconnaissante de ce qu’il a pu faire pour la développer, comme peuvent en témoigner certains passages du communiqué officiel : “Le président Lee était un véritable visionnaire qui a transformé Samsung en faisant dune entreprise locale un leader mondial de linnovation et de la puissance industrielle. (...) Son héritage est éternel.

Lee Kun-hee est né le 9 janvier 1942 dans la grande ville de Daegu, grande métropole méridionale de la Corée du Sud comptant actuellement plus de 2.5 millions d’habitants. Il est le troisième enfant de Lee Byung-chul, le créateur du groupe Samsung à qui il succèdera à sa mort en 1987. Il est principalement connu pour avoir été un important homme d’affaire à la présidence du groupe Samsung pendant plus de trente ans.

L’une des célèbres tours de la ville fleurie de Daegu, lieu de naissance de Lee Kun-hee

Le milieu des affaires et de l’économie a toujours été celui de Lee Kun-hee. Ses études sont celles d’un futur homme d’affaires : diplômé en économie à l’Université Waseda de Tokyo, puis titulaire d’un MBA (Master of Business Administration, le diplôme le plus important en études supérieures dans le domaine de la conduite des affaires) à l’Université Georges Washington aux États-Unis. Ses études lui permettent notamment d’acquérir une bonne maîtrise du langage d’affaires en trois langues qu’il parle couramment : le coréen, l’anglais et le japonais.

L’université Waseda de Tokyo.

Il a fait partie des hommes les plus riches et influents du monde. En effet, en 2010, Forbes le classe parmi les hommes les plus riches du monde, avec une fortune qui s’élève alors à 7.3 milliards de dollars. En 2012, il fait partie du Top 100 des fortunes mondiales. En 2014, toujours selon Forbes, il est la 35e personne la plus influente au monde. En 2016, sa fortune est montée à 14,6 milliards de dollars, 18 en 2018. En-dehors de Samsung, il est notamment devenu membre du Comité International Olympique (C.I.O.) en 1996.

En 1987, il récupère la présidence du groupe Samsung au décès de son père. Il va s’avérer être un visionnaire qui permet un incroyable développement de la firme et de la marque. Le pouvoir qu’il exerce est total et absolu.

Il est dès le début des années 1990 persuadé du potentiel de Samsung. Mais pour lui, les biens produits sont de trop mauvaise qualité sur le marché. Il déclare alors auprès des membres de l’entreprise : “Changez tout, sauf votre femme et vos enfants”. Cette décision d’améliorer la qualité des produits est sans doute la meilleure qu’il ait pu prendre professionnellement. Samsung Electronics est l’un des leaders mondiaux dans la construction et le développement dans le domaine des semi-conducteurs, et dès 2005, le magazine Fortune classe l’entreprise parmi les 100 plus grandes au monde.

Samsung est une entreprise qui a désormais une grande variété de produits dans l’électronique de qualité.

L’un de ses principes de direction est celui de la culpabilisation des travailleurs et du “zéro défaut”. En 1995, les téléphones portables produits par la marque Samsung lui semblent de qualité bien trop mauvaises pour pouvoir s’imposer sur un marché où la concurrence se fait de plus en plus rude. Il ordonne la destruction de 150 000 téléphones, les images sont retransmises dans toutes les usines Samsung.

Les portables de la marque Samsung sont désormais d’une qualité mondialement reconnue.

L’entreprise Samsung était au départ attrayante pour les plus grands esprits de la Corée du Sud, mais va progressivement attirer ceux du monde entier. La firme ne va avoir de cesse de grimper dans les classements mondiaux des entreprises. Quand on regarde où en est la situation aujourd’hui, l’Histoire lui a donné raison.

Il perd la présidence pendant deux ans, de 2008 à 2010, suite à un immense scandale. Il est accusé de corruption envers des juges et personnalités politiques dans un objectif de mise en place d’un système d’évasion fiscale qui aurait permis le détournement de 8.9 milliards de dollars. Lee Kun-hee reconnaît ses fautes, démissionne de son poste de PDG avant de la retrouver deux ans plus tard.

Mais sa progression est brutalement stoppée en 2014 quand il est victime d’une crise cardiaque. Jay-Yong Lee, commence à prendre la suite de ses affaires.

D’autres évènements négatifs pour la firme se produisent par la suite. En 2016, c’est l’échec commercial du smartphone Galaxy Note 7 et de ses batteries défectueuses. En 2018, Lee Myung-bak, ancien président de Corée du sud, est inculpé pour corruption, abus de pouvoir, détournements de fonds et évasion fiscale. Il aurait été soudoyé par le groupe Samsung pour lui accorder ensuite une grâce présidentielle.

Lee Kun-hee a été mêlé à de grands scandales au plus haut du monde politique coréen.

Concernant sa vie privée, Lee Kun-hee a épousé Hong Ra-hee, une des plus riches femmes de Corée du Sud, directrice de la fondation Hoam. Ils ont eu quatre enfants ensemble, un fils et trois filles dont l’une est décédée en 2005.

Son entourage familial est placé dans un milieu d’affaires importants. Le fils de son frère aîné est le président de Groupe CJ (nourriture, boissons, divertissements), très important en Corée du Sud. Le second enfant de ce même frère dirige Saehan Media, qui domine le milieu de la production de support vierge. Sa grande soeur est à la tête du groupe Hansol, plus grand fabricant de papier et producteur de télécommunications en Corée du Sud. L’une de ses soeurs est mariée au frère de l’ancien président du groupe LG. Sa plus petite soeur est présidente de Shinsegae, la plus grande entreprise de distribution de Corée. La famille est donc bien implantée dans le milieu des affaires coréens.

C’est donc un grand Homme qui nous a quitté, qui aura laissé une trace indélébile dans le milieu du numérique. Nous lui devons le Samsung mondialement développé que nous connaissons tous actuellement. La firme reste dans la famille, et nous avons toutes les chances d’espérer que son fils poursuive sur la même voie.

Précédent
Suivant
Découvrez un article au hazard 🎲