Histoire d’Internet. Deuxième partie : l’Arpanet

22/5/20

Actualités

Nous avions vu dans une première partie les prémices de la naissance d’Internet. Sans que celui-ci ne soit véritablement créé, les rivalités technologiques entre Américains et Soviétiques durant la Guerre Froide ainsi que les recherches de mécanismes de défense ont amené les États-Unis à en arriver vers la création d’Internet. Toutes ces recherches mènent à l’Arpanet, véritable ancêtre d’Internet.

Arpanet (Advances Research Projects Agency NETwork) est un projet lancé en 1966 mais qui ne voit le jour qu’en 1969 et est démontré officiellement en octobre 1972 (soit dix ans après le lancement de ces recherches de défenses systèmes contre le nucléaire).

De 1962 à 1966, beaucoup de scientifiques et ingénieurs de l’époque sont mis sur le projet : Robert Taylor (psychologue, mathématicien de formation, ex de la Nasa), Ivan Sutherland (scientifique travaillant sur les interactions entre ordinateurs), Lawrence Roberts (membre du Lincoln Laboratory du MIT, travaille sur le transfert de données entre ordinateurs), ou encore Wesley Clark (physicien américain, inventeur du premier ordinateur personnel). L’équipe est compétitive. Il s’agit des pointures scientifiques sur les thèmes travaillés et recherchés.

En 1966, Charles Herzfeld est le directeur de l’Arpa. Il accorde un budget d’un million de dollars (il faut relativiser et se rappeler que nous sommes dans les années 1960, pas dans les années actuelles, afin de voir l’ampleur du budget) afin que soit créé un réseau informatique délocalisé. En 1968, après de longs mois de recherche et d’ébullition intellectuelle, Lawrence Roberts parvient à mettre sur papier les plans du réseau informatique. En parallèle, Wesley Clarke émet l’idée d’utiliser un ordinateur à chaque noeud que formera le réseau plutôt que de tout centraliser autour d’un seul (repensez ici au but original, que le système tienne malgré la défaillance d’un lieu en cas d’attaque).

En 1968 est lancée une consultation pour la réalisation du réseau. Nous n’entendons pas encore ici un grand réseau mondial tel celui que nous connaissons actuellement, mais juste relier l’Institut de recherches de Stanford, UCLA, et l’Université de l’Utah. Trois lieux, un seul et même réseau. Les réponses sont au nombre d’une centaine (avec notamment IBM). Finalement, c’est Bolt Beranek & Newman qui est choisi, société de consultants en informatique et en acoustique du Massachusetts. Sept personnes travaillent alors à la réalisation de ce réseau avec des petits ordinateurs, les IMP (Interfaces Messages Processeurs), qui sont en réalité les ancêtres des routeurs que nous connaissons actuellement.

La grande nouveauté est le passage d’une commutation par circuits électroniques (comme pour les téléphones) qui était alors d’usage à la commutation par paquets. Le principe de cette commutation par paquets (aussi nommée commutation d’étiquettes) est de regrouper des données afin de les transmettre sur un réseau numérique sous forme de paquets (d’où son nom) avec un en-tête et une charge utile.

Arpanet est opérationnel le 20 septembre 1969. Les deux premiers noeuds qui se forment sont à UCLA et Stanford. Le mot “login” est le premier message envoyé en réseau le 29 octobre 1969 à 22h30 (suite à un bug, les trois dernières lettres n’arriveront qu’une heure plus tard).

Le projet est donc mené à son terme. Lorsque l’un des centres (qui est ici un noeud) est détruit, les données passent par d’autres chemins afin d’atteindre les autres points et destinataires. La C.I.A. conclut même à l’invulnérabilité d’Arpanet.

L’Arpanet est donc vu comme la “naissance d’Internet”. La date officielle retenue est celle du 7 avril 1969, celle de la publication de la Première RFC (RFC pour “Request For Comment”). Les RFC sont les documents qui ont vocation à être les standards d’Internet (en-têtes d’un e-mail, présentation d’une URL...).

Plusieurs années se sont écoulées entre les premières recherches sur ce qui allait devenir Internet et la création de l’Arpanet. Cette avancée va littéralement bouleverser le monde. Étape par étape, l’Internet que nous connaissons va se développer. Deux ans plus tard, en 1971, nous allons assister à la création du courrier électronique. Nous en parlerons dans le prochain article de cette série, vendredi prochain!

Précédent
Suivant