Un gigantesque hacking Twitter mercredi 15 juillet 2020

16/7/20

Actualités

Un article en supplément de ce qui est publié habituellement, mais l’information est si importante que nous ne pouvons pas passer outre et ne pas écrire dessus...
Un important piratage a eu lieu sur Twitter, touchant des comptes de personnalités et d’entreprises. Observons-le, bien que nous n’en sachions que très peu pour l’instant.

C’est dans l’après-midi du 15 juillet que le piratage a eu lieu. Celui-ci est massif et impressionne à la fois par son ampleur et par les comptes concernés : Bill Gates, Elon Musk, Jeff Bezos, Mike Bloomberg (ancien maire de New York) Barack Obama, Joe Biden (candidat à la présidentielle américaine), Apple, Uber... Ce hack a consisté en un message qui demandait des cryptomonnaies.

Les comptes ont très rapidement effacé le message concerné , similaire sur tous dans l’idée : “Joyeux mercredi! J’offre des bitcoins à tous mes abonnés. Je double tous les paiements envoyés à l’adresse bitcoin ci-dessous”, lisait-on sur le compte d’Elon Musk. Un hack afin de demander de l’argent numérique aux followers des différents comptes.

C’est sur le réseau social Twitter qu’a eu lieu le piratage.

Étant donné l’énormité du post, il y a fort à penser que le résultat en bitcoin est très faible pour les hackers, d’autant plus si l’on part du principe que ceux qui sont dans le milieu du bitcoin ont assez de connaissances en informatique afin de ne pas tomber dans le panneau.

Cependant, c’est l’ampleur du hack qui est impressionnante. En effet, beaucoup de comptes ont été concernés, et non pas des moindres qui plus est. Il s’agit de grandes personnalités politiques, d’entreprises importantes, et même de ceux des grands d’Internet (Bezos, Gates, Musk...). Nous ne savons rien encore sur les auteurs de cet acte, attendons de voir ce qu’il en sera dans les jours à venir.

Twitter a confirmé qu’il s’agissait d’“un incident de sécurité”, et que tout était mis en oeuvre afin de le résoudre. Précisons toutefois que financièrement, une conséquence se fait déjà ressentir, l’entreprise ayant chuté de 4% à Wall Street dans les échanges électroniques post clôture.

L’information est pour l’instant brute et brève, mais nous préférons la relayer en état. Attendons désormais de voir si nous aurons connaissance de suites à cette affaire qui va sans doute agiter le monde des réseaux sociaux durant quelques temps...

Précédent
Suivant
Découvrez un article au hazard 🎲